LE RENFORCEMENT

Le renforcement est un procédé étudié par SKINNER. Il consiste à augmenter la probabilité de répétition d’un comportement. C’est aussi la conséquence d’un comportement qui rend plus probable que le comportement se reproduit à nouveau.

 

          On observe 2 types de renforcements :

 

 

              1) LE RENFORCEMENT POSITIF : Il consiste à délivrer au chien un stimulus* agréable qui permettra d’augmenter l’apparition d’un comportement. En d’autres termes, on ajoute un stimulus qui agit sur l’organisme.

 

                    Exemple : Un rat placé dans une cage équipée d’un levier qui distribue de la nourriture. Quand il s’aperçoit que le fait d’appuyer sur le levier lui donne à manger, il va répéter son comportement.

 

 

              2) LE RENFORCEMENT NEGATIF : Il consiste à supprimer au chien un stimulus désagréable. Il permet d’augmenter l’apparition d’un comportement en éliminant le stimulus désagréable. En d’autres termes, on retire stimulus qui agit sur l’organisme.

 

                    Exemple : - Un rat situé dans une cage équipée d’un plancher électrifié et d’un levier. Dès que l’animal s’aperçoit que le fait d’appuyer sur le levier fait cesser les décharges, il va augmenter ce comportement.

                                     - Un chien s'assoit à la demande de son maître , on donne une récompense (on ajoute quelque chose d'agréable pour que ce comportement se reproduise ultérieurement).

 

 

* STIMULUS : Définit par un agent susceptible de provoquer un changement de comportement.