LES APPRENTISSAGES

L’apprentissage est définit par un processus de construction et d’assimilation où l’animal recueille des informations dans le but de les traiter, d’en tirer quelque chose et enfin de modifier sa façon d’être devant une situation donnée. On parle alors d’apprentissage lorsque le chien se trouve confronté à une situation donnée, répétée dans le temps. Il s’adapte, modifie son comportement de façon systématique et durable. On parle de stabilité comportementale.


     L’apprentissage chez le chien utilise les facultés cognitives de l’animal mais aussi de ses dominantes motrices, sociales, sensorielles et caractérielles. Il met en pratique la loi de répétition en créant une réaction de conditionnement (réflexe conditionné). Très important, il est vital à l’adaptation de l’animal et fait appel à des lois que l’on nomme     « les lois de l’apprentissage ».

     Grâce à l’apprentissage, le chien peut s’adapter à son environnement par un changement de son comportement. On relève également que les apprentissages les plus important sont le conditionnement et l’empreinte car la chienne apprend à ses petits les codes de l’espèce canine et les comportements équilibrés.

 

 

« L'apprentissage est une organisation de la connaissance qui
s'appuie en grande partie sur des informations qui ne sont plus disponibles dans
l'environnement immédiat et qui sont des souvenirs d'événements vécus
antérieurement, ces souvenirs peuvent être très récents, de l'ordre d'une fraction de seconde, ou plus anciens. Contrairement à la perception qui utilise les données présentes dans l'environnement, l'apprentissage consiste à construire ou à modifier la représentation qu'un organisme a de son environnement. »
F. Dorè